Réunion avec le Maire d’Antony le 9 octobre 2020.

Objectif : présentation à Mr Senant du nouveau Bureau ASPEA et de 2 sujets sélectionnés :

  1. Quelques retours sur les modifications du PLU et nos souhaits d’amélioration des mesures préservant l’environnement Antonien
  2. Notre proposition de sauvegarde des bâtiments restants de l’ancienne manufacture royale de Cires

 

1° Quelques retours sur les modifications du PLU et nos souhaits d’améliorations des mesures préservant l’environnement Antonien

Problèmes de résurgences de l’eau qui semblent s’accentuer dans certains quartiers Antoniens. Des études hydrologiques (forages) devraient être exigées lors des travaux dans  les zones concernées de retrait et gonflement, avec une adaptation des constructions au regard de la proximité de la nappe phréatique (pas de sous-sol, ou demi sous-sol etc). Demande d’ajout de ce point au PLU. Il s’agit de protéger l’eau souterraine mais aussi de limiter les déviations d’écoulement des eaux.

Importance de la création de nouvelles zones vertes de pleine terre et de préservation de l’existant en pleine terre sur les espaces privés et publics également (avec la création d’espaces protégés de continuité écologique). La réglementation sur les arbres doit être mise en place avec interdiction de couper des arbres existants (ou les remplacer). Il s’agit de favoriser l’infiltration des eaux, de protéger les espaces verts tant nécessaires à la biodiversité, à la génération d’oxygène, à la lutte contre les pollutions et le réchauffement climatique.

Demande de mise à jour de la carte des arbres remarquables, y compris les arbres sur des terrains particuliers.

Demande de présentation des bonnes pratiques pour la protection et l’entretien des arbres à destination des particuliers, à l’image de ce qui est fait à Sceaux. De même la mise en place d’une charte de l’arbre.

Ces remarques seront consignées dans l’enquête publique concernant les modifications de PLU N°5.

Informations données par Mr Senant :

  • l’ Eglise était concernée également par des remontées d’eau dans les piliers qui menaçaient leur solidité. Le problème aurait été circoncit lors des travaux de rénovation qui viennent d’être réalisés.
  • En 2023 gare routière bus RATP et Paladin sera refaite et couverture voies du RER ANTONY au nord de la gare avec une structure légère permettant une circulation de piéton et stationnement des vélos avec nombreuses places de parking à vélo à cet endroit. Les travaux seront enclenchés une fois ceux de la place du marché et de la rue Auguste Mounié terminés
  • Front bâti Gabriel PERI parallèle à la voie de RER et visible de la gare, va bien passer en zone UD  ainsi que la partie du Bd P. Brossolette qui était passée en zone UaA en 2008.
  • ZAC Jean Zay avec 3000 m2 de commerces de proximité et voies très larges et arborées. Il y aura au final plus de pleine terre que lorsqu’il y avait tous les bâtiments de la résidence universitaire (comparatif avec la situation de 2009). Il n’est pas prévu de création de nouvelles routes, les circulations entre bâtiments seront douces.
    • La ZAC Jean ZAY serait 2 fois moins dense que les projets similaires de ZAC à Clamart (ancien terrain EDF) ou l’ancien site de l’école Centrale à Chatenay Malabry.
    • Des arbres seront bien prévus dans la cours de la nouvelle école.
  • Il faudrait trouver des moyens de contrôles légaux de préservation des arbres sur les terrains privés.
  • Un grand projet de restructuration du  parc Heller est lancé. Dans 3 ou 4  ans, effectivement déplacement du centre équestre sur le site des castors au bout de la rue Camille Pellatan
    • Là où se trouve le centre actuellement, un espace renaturé permettra d’agrandir le parc Heller.
    • La Bièvre sera découverte dans le parc.
    • Nos propositions d’idées concernant cet espace sont les bienvenues, une concertation publique est prévueMais notre maire semble vouloir exclure d’entrée l’idée de jardins potagers participatifs dans ce futur projet puisqu’il va y en avoir le quartier du Noyé doré (projet retenu au dernier budget participatif).

Remarques :
La densification par de nouvelles constructions dans le centre ville n’est pas remise en cause par la mairie.
Il est regrettable qu’il n’y ait pas un grand espace de terre pleine préservée sur la zone Jean Zay comme cela est le cas actuellement ou dernièrement même avec la cité universitaire, qui permette aux nombreuses familles qui vont venir s’installer dans les immeubles de se promener. Limiter l’emprise au sol permet aussi une meilleure infiltration des eaux.


2 ° Notre proposition de sauvegarde des bâtiments restants de l’ancienne manufacture royale de Cire

La « Manufacture d’Antony pour le blanchissage des cires et la fabrication des bougies » a été créée en 1702

Nous rappelons que la partie des communs est d’origine malgré son mauvais état avec ses écuries, ses stalles, sa remise, sa ciergerie et ses bâtiments administratifs qui datent du 18ème Siècle.

Lors de diverses fouilles entreprises par la DRAC plusieurs éléments ont été mis en évidence, la forte probabilité d’une maison  gallo-romaine ainsi que des  canalisations en plomb identiques et de la même époque que celles du Château de Versailles.

Les ateliers des Cire Trudon à sont à Mortagne au Perche désormais et utilisent l’emblème de la manufacture royale.

Actuellement la plus grande partie des bâtiments restants est laissé à l’abandon, ont été vandalisés et pillés,  de nombreux matériaux ayant même été retirés du site.

La ville s’engage à restaurer la chapelle ou ciergerie là où se trouve la charpente remarquable mais pour le reste la mairie attend l’avis de la DRAC, du Ministère de la culture et de Mr Stéphane BERN et respectera cet avis.

Dans l’occurrence où il sera demandé de maintenir les constructions en place, l’Association ASPEA présentera un projet de réhabilitation à usage du public  pour la création en ce lieu unique et emblématique, d’un Eco-Musée de la Manufacture et de la Lumière. Cet Eco-Musée pourrait être enrichi , d’ ateliers créatifs, de lieu d’exposition temporaires et pourrait avoir  d’autres vocations  favorables aux échanges de différentes communautés  et intergénérationnels.