ELECTIONS LEGISLATIVES , 13ème CIRCONSCRIPTION  HAUTS DE SEINE

 QUESTIONS posées à Mme FREDERIQUE DUMAS,

CANDIDATE pour « LA REPUBLIQUE EN MARCHE » 

 

1/ Si vous êtes élue, que comptez-vous faire pour protéger le patrimoine ancien du centre-ville attaqué de toute part en raison du PLU ?
Les membres du mouvement « En Marche » à Antony, pourraient participer  à des groupes de travail dont l’objectif serait de faire émerger des propositions. L’idéal serait de convier à ces réunions à la fois riverains, particuliers, commerçants mais aussi des spécialistes : urbaniste,  architecte…

L’objectif serait de proposer des pistes pour un projet d’urbanisme qui démontre qu’une  conception du centre-ville est possible en concertation véritable avec  les aspirations des habitants. Cette réflexion globale sur l’aménagement, prendrait en compte les préoccupations légitimes d’un très grand nombre d’Antoniens  notamment celle de préserver l’identité du centre-ville inscrit dans  son patrimoine architectural et paysagé.

 2/ Que proposez-vous pour lutter contre la constante augmentation de la pollution, du bruit et pour apaiser la circulation en centre-ville?

Cf cartographie du bruit extrait du magazine «  Liaison » mars 2017 édité par France Nature Environnement Ile-de-France ( zoomer sur ANTONY) :

https://carto.bruitparif.fr/

Cette cartographie du bruit est éloquente ! Les problématiques de pollution et de nuisance sonore sont des enjeux majeurs à Paris et en Ile-de- France qu’il faut prendre à bras le corps. Le  conseil régional dont je suis membre, prend progressivement en compte l’ampleur du problème.

 Si je suis élue députée, je commencerai par aller à la rencontre d’ interlocuteurs qui travaillent sur ces dossiers depuis longtemps : les représentants  de Vallée Sud Grand Paris, du SDRIF… Mais aussi les représentants d’associations comme France Nature Environnement, Environnement92 et plus proche encore du terrain l’ASPEA ainsi que d’autres associations locales de la circonscription afin de tenir compte de tous les aspects de cette problématique et ce, pour permettre de vraies avancées.

 J’espère aussi  que le Plan de Protection de l’Atmosphère (PPA) qui devrait être officialisé en septembre ou octobre, guidera certains des  responsables des communes de la circonscription vers des engagements  responsables.
3/ Projet de la Place du Marché: Ce projet aggraverait le problème de santé publique lié à la pollution (cf sur notre site le document « synthèse de l’étude de la circulation », dans la rubrique Patrimoine et Environnement / Place du Marché); d’autre part, il génère de sérieuses craintes en terme de qualité de vie pour de nombreux Antoniens (habitants comme commerçants) qui attendent une véritable concertation sur l’aménagement du centre-ville.
Quelle(s) mesure(s) envisagez-vous si vous êtes élue?

Comme pour la 1ère question, si je suis élue, je ne pourrai pas agir directement sur la politique de la ville d’Antony qui est sous la responsabilité du Maire.

Je comprends la déception pour les habitants du quartier, pour les commerçants aussi,  de ne pas avoir été conviés à une véritable concertation sur l’aménagement du centre-ville.

La concertation menée par le Maire de Sceaux sur l’aménagement du centre-ville est exemplaire et il serait intéressant de s’en inspirer.

Comme le projet est bien avancé, il faudra que le comité local d’En Marche réunisse rapidement les associations, les spécialistes en urbanisme mais aussi des spécialistes en problématiques environnementales pour discuter du projet actuel et faire émerger de nouvelles propositions.