Au coin de la rue du Marché (numéros 18 et 20 de l’avenue Gabriel Péri), La Mairie a délivré en février un nouveau permis de construire pour une résidence de luxe de la société immobilière Franco Suisse (jusqu’à 700 000 € l’appartement) : 22 logements et 53 places de parking, qui s’ajoutent aux 45 logements et 105 parkings prévus aux numéros 32-36 et 40-42 de l’avenue. Le bâtiment compte 4 niveaux et s’élève à une hauteur de 13m, alors qu’il devrait être limité à 10m selon l’article UAa 10.1 (largeur de la rue actuelle).

Ainsi la Mairie « s’assoit » sur les résultats des deux dernières enquêtes publiques :

  • elle inscrit dans les faits un plan d’alignement (élargissement) qui a été rejeté lors de l’enquête publique de l’automne 2009.
  • elle utilise l’article UAa 10.5 sans tenir compte des réserves du commissaire enquêteur lors de l’enquête publique du printemps 2010 (qui précisait que : « la hauteur maximale du bâtiment peut être majorée de 1m exclusivement si la largeur de la voie le permet. »)

Avec ce nouveau permis accordé à la Franco Suisse, la Mairie inflige un nouveau camouflet aux règles d’urbanismes et aux procédures publiques de concertation qui les encadrent.