Mai 2012 : Le pavillon nommé « villa Salazie » et situé 17 rue de l’Abbaye est menacé de destruction. Signer la pétition.

Ce pavillon de 1893, au charme incontestable, est l’un des tout derniers pavillons de la fin du XIXème siècle du centre ville. Il a la particularité rare d’être en partie dissimulé dans un écrin de verdure, avec au premier plan un magnifique magnolia dont la floraison est un véritable ornement pour la rue. Cette maison fait partie d’un ensemble jusqu’ici très préservé : toutes les maisons ont été construites en l’espace de quelques années à la fin du XIXème siècle. Elles sont aujourd’hui intactes, pas une seule ne manque à cet ensemble. Les riverains du quartier y sont très attachés : cette villa, située en zone pavillonnaire (UD) et dans la zone classée de l’église St Saturnin, fait partie du patrimoine historique d’Antony !

Or aujourd’hui un projet immobilier, déposé en mairie en février 2012, fait peser la menace de sa destruction ! Ce projet prévoit la construction d’un immeuble de 4 étages, avec une façade sur rue de 20m de long, 800 m2 habitables divisés en 12 logements, et 26 places de parking. Si ce permis est accordé, c’est encore une maison historique du centre qui est rasée, un arbre centenaire détruit, un parc paysagé endommagé et qui ne sera plus visible de la rue par les nombreux passants.

Ce projet d’immeuble est en totale opposition avec les intentions affichées par la Mairie. Il est clairement écrit en 1ère page du PADDD (Projet d’Aménagement et de Développement Durable) que « le projet de la municipalité (…) réside dans la définition d’un développement communal harmonieux qui privilégie (…) la préservation des espaces verts et du tissu pavillonnaire ». Et plus loin : « La ville bénéficie d’un cadre de vie qu’il convient de préserver : un patrimoine naturel riche, complété par un espace public arboré et soigné ainsi que des propriétés souvent verdoyantes. Un patrimoine bâti diversifié : de l’ancien bien représenté (…) Un coeur ancien mis en valeur, notamment autour de l’église St Saturnin » « L’objectif de la municipalité est donc de préserver le secteur pavillonnaire (…) et d’éviter sa densification »

Dans cette zone pavillonnaire (UD), cet immeuble n’a donc pas sa place. Il ne respecte ni la cohérence architecturale de ce côté de la rue de l’Abbaye, ni la structure de trame verticale qui offre au regard une succession de pavillons séparés les uns des autres par des jardins. Son volume surdimensionné par rapport aux autres habitations de ce côté de la rue dénaturerait complètement l’environnement pavillonnaire et le cadre de vie. Les habitants du quartier, ainsi que bon nombre d’Antoniens et usagers du centre-ville réunis à travers l’ASPEA, réclament à bon droit le rejet pur et simple du permis de construire. Mais voici la seule réponse du Maire jusqu’à présent : « Nous vous invitons à vous rapprocher directement du promoteur pour l’avertir de vos réticences. Un projet peut toujours évoluer tant qu’aucune décision n’est encore prise » Au lieu de ces tergiversations, nous demandons à la Mairie d’assumer ses responsabilités. Cet immeuble ne doit pas voir le jour à cet endroit. Aidez-nous à faire entendre la voix de ceux qui refusent ces projets immobiliers abusifs, afin que la Mairie respecte ses engagements. Signez la pétition ci-dessous. Soutenez l’ASPEA, l’association locale qui se bat aux côtés des particuliers pour sauvegarder le patrimoine dont tout le monde bénéficie.